Investir en résidence séniors : un bon moyen pour préparer sa retraite

20 millions de Français en 2030 auront plus de 60 ans. Avec l’arrivée des baby-boomers à l’âge de la retraite, le marché des séniors présente une bonne opportunité économique pour la France.

 

Une résidence séniors : Qu’est-ce que c’est ?

Les résidences séniors concernent les personnes âgées autonomes, valides ou semi-valides de plus de 60 ans qui souhaitent vivre en appartement (studio ou 2-3 pièces) indépendant tout en bénéficiant des services (restauration, blanchisserie, accueil, ménage), sécurité et convivialité offerts par la résidence.

Les résidences sont toutes mises sous gestion. En effet, lorsque vous investissez en résidences seniors, vous vous déchargez de toute la gestion de votre appartement puisque le gestionnaire de ces dernières se charge de tout. Il trouve les locataires, rédige les baux, perçoit et distribue les loyers… L’unique obligation que vous ayez est de laisser la gestion de votre bien au gestionnaire pendant toute la durée du bail commercial (voir plus si tacite reconduction de ce dernier).

 

Les atouts des résidences séniors

L’avantage d’investir en résidence senior est avant tout de se créer un patrimoine immobilier. D’autre part, d’obtenir soit une réduction d’impôts soit des loyers défiscalisés grâce à l’amortissement du bien. Enfin, se générer un complément de revenus pour son départ à la retraite. Il est également possible le moment venu, d’occuper le bien (sous certaines conditions).

Cet investissement vous permettra de profiter pendant toute la durée du bail, d’une rentabilité très intéressante : autour des 3,8% à 4,0%. Nous restons sur un investissement immobilier donc raisonnablement risqué.

Autre avantage si vous choisissez un bien en VEFA (Vente en Etat de Futur Achèvement), vous pourrez bénéficier d’un remboursement de la TVA sur le prix d’acquisition. Toutefois, vous devrez conserver votre résidence service au moins pendant 20 ans. Si vous choisissez de revendre avant, vous devrez rembourser au trésor public une somme au prorata des années de non-détention.

Attention, même si le budget pour ces résidences est plus important (dû aux nombreux services présents dans la résidence) que pour une résidence étudiante ou autre, il ne faut pas acheter trop cher sous peine de faire une moins-value à la revente. Sélectionnez également un gestionnaire de qualité avec une solidité financière et un parcours reconnu sur le marché des résidences séniors. Ce dernier point fait partie des garanties qui vous permettent d’être quasi assurés de percevoir vos loyers trimestriellement.

Laisser une réponse