Comment revendre une résidence senior ?

revente résidence senior

Comme pour tout investissement, les futurs acquéreurs de résidences seniors se posent, avant toute prise de décision, des questions relatives  à la rentabilité, au couple rendement/risque et au prix dudit investissement. Parmi elles, les conditions de revente de la résidence senior sont un point à souligner.

Zoom sur les différents moyens de revendre une résidence senior

Tout comme le marché des EHPAD (Établissements d’Hébergement pour Personnes âgées dépendantes), plusieurs possibilités s‘offrent à l’investisseur pour céder sa résidence senior. Différents marchés d’abord, avec la possibilité de revendre son investissement en résidence senior sur le marché de gré à gré : c’est le marché de revente de résidence senior “de particulier à particulier”.

Si vous choisissez le marché de gré à gré, vous pouvez dans un premier temps passer par des sites internet spécialisés, qui mettent en relation les offreurs et les demandeurs de résidences seniors.

La seconde possibilité consiste à revendre directement votre bien à une de vos connaissances pouvant être intéressée ;

Enfin, vous pouvez également faire intervenir un intermédiaire, une agence immobilière spécialisée sur le meublé qui veillera à vous mettre en relation avec des acquéreurs potentiels.

Les CGPI (conseillers en gestion de patrimoine) peuvent également vous suivre dans cette démarche. On notera cependant que, comme les sites internet ou les agences immobilières spécialisées, un pourcentage de commission (les honoraires) peut être prélevé sur le montant total de la revente.

Le rachat de la résidence senior via la société de gestion 

Une autre possibilité moins rentable mais non négligeable existe également, même si elle n’est pas systématique : certaines sociétés de gestion proposent aux investisseurs de racheter leurs biens. Cette option peut être une sécurité supplémentaire lors de la signature pour l’acquéreur. Dans certains contrats signés avec les sociétés de gestion de résidences seniors, est inclus une clause de rachat au prix initialement fixé. Dans ce cas, l’investisseur ne bénéficie pas de la revalorisation du prix du foncier, mais cela lui assure une sécurité au moins égale à son investissement initial (pas de perte en capital).

La problématique de la revente de sa résidence senior ne doit donc pas être un frein pour l’investisseur, car les possibilités de revente sont bien réelles, et certains acteurs tels que la société Revenu Pierre axent leur stratégie sur le marché secondaire avec une spécialisation dans la vente de LMP et LMNP (loueur meublé professionnel et loueur meublé non professionnel) de seconde main.

Laisser une réponse