Bien préparer sa retraite avec des Résidences Séniors

Résidences seniors

 

 

 

 

 

 

 

Accompagner le vieillissement de la population est un enjeu majeur du 21siècle. En effet l’allongement de la durée de vie et les progrès de la médecine conduisent les autorités règlementaires et les principaux acteurs de la Silver Economy à proposer un cadre protecteur à nos ainés.

Les deux types de résidences Séniors

De ce fait, 2 types d’établissements sortent du lot. Ils répondent véritablement à des besoins clairement identifiés. En premier lieu, nous faisons référence aux établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD). Ils offrent une assistance médicalisée permanente aux retraités en perte d’autonomie. L’autre type d’établissement est la résidence service séniors (ou résidence autonomie). Il s’agit d’une résidence regroupant des services à une population retraitée et autonome. Elle est adaptée à leurs besoins, dont l’essentiel est de sortir de l’isolement tout en profitant d’un cadre agréable. Cela est facilité à travers le professionnalisme d’un personnel qualifié et la convivialité avec l’ensemble des résidents.

Résidences Séniors: Tout est dans l’emplacement

Côté investisseur, ce type de résidence se rapproche le plus de l’immobilier classique. C’est dans la mesure  où il faudra privilégier les centres ou hyper-centres des agglomérations,. Ce sont ainsi des environnements susceptibles d’être revalorisés notamment en raison des aménagements territoriaux prévus. Contrairement aux EHPAD, les résidences séniors doivent nécessairement se trouver près de toutes commodités. Elles doivent se situer dans une zone bien desservie par les transports et permettre aux résidents de profiter activement de leur retraite. Ces personnes doivent tout autant bénéficier d’une certaine tranquillité.

Résidences Séniors: La possibilité d’une rente non fiscalisée

Comme dans le cas d’un EHPAD, l’investisseur peut se constituer une rente non fiscalisée. Cela vient avec une probable récupération de la TVA (20% du prix d’acquisition pour un bien en VEFA). La différence principale est dans le fait que l’investisseur a la possibilité de reprendre le bien soit pour lui (au moment de la retraite), soit pour y loger son ascendant par exemple.

Quand on sait que les places sont toujours déficitaires par rapport aux besoins sur toute l’étendue du territoire, cela est une clé de sécurité non négligeable pour passer une retraite paisible. Pour un placement serein, il faut observer en plus des centres de grandes agglomérations. Il y a en effet des zones avec de grandes concentrations de populations âgées (par exemple, l’Essonne, le Languedoc Roussillon, la Charente-Maritime ou encore la Gironde…). Il s’agit pour la plupart de localisation où il fait bon vivre loin des tumultes. Pour d’autres, il s’agit plutôt de perspectives de développement infrastructurels qui valoriseront l’investissement.

Néanmoins, des points de vigilance doivent être observés afin que l’investissement soit le plus sécurisé possible. Dans cette optique, n’hésitez pas à contacter nos consultants. Nos experts vous accompagneront et vous feront profiter de leurs expertises.

Laisser une réponse